Note biographique de Diane Boissonneault.


Après des études diverses en littérature, musique, photographie et scénarisation, Diane Boissonneault a été journaliste à la Presse, chroniqueure à C.K.A.C et C.I.B.L. Elle collabora également à divers magasines : Clin d’Oeil, Elle Québec, Écho des Savanes (France) et Playboy (France). Et a collaboré pendant des années à la revue Corps et Âmes, une chronique où elle répondait au « courrier de la cuisse légère.»


Depuis 1990, sous le pseudonyme de Lili Gulliver, Diane a divulgué ses trucs sur : Comment s’amuser à séduire l’autre (éditions de L’Homme) Elle a livré les meilleures recettes de : Cocktails que me concoctaient mes amants, (éditions Québecor). Elle a voyagé à travers le monde à la recherche du meilleur amant et elle a réussi à en faire toute une saga :L’Univers Gulliver : Paris, Grèce, Bangkok, Australie(éditions V.L.B.)

Invitée souvent pour son expertise sur les choses de l’amour, elle a participé à diverses émissions-télé : Claire Lamarche, Éros et compagnie, Sexe et confidences, Liza, La fin du monde est à sept heures et Blablabla…

Lili a aussi trouvé : 1001 bonnes raisons de prendre un amant. Ce qui lui a valu d’être publiée en France (Éditions Blanche) au Québec((Les Intouchables) et au Japon. Ce livre l’a menée sous les projecteurs de la télé française dont l’émission de Thierry Ardisson : Tout le monde en parle et à Nulle part ailleurs sur canal Plus. On a pu lire des articles sur elle, dans Paris Match et Écho des Savanes..

En 1995, elle ouvre une agence de rencontre qu’elle dirigera pendant trois ans ce qui lui inspire : Les confidences d’une entremetteuse (éditions V.L.B.)
Par la suite elle collabore à l’émission Oh! Oui à Musique Plus, où elle s’amuse à écrire les pop capsules sur les vidéo clips.
En l’an 2000, elle se joint à la collection Écrire.
Enfin on pourra comprendre la dualité du personnage, Diane versus Lili en lisant son livre : Amours délices et orgasmes (éditions Trois-Pistoles).
Et on appréciera encore plus sa dualité, son humour et sa folie dans son journal anecdotique d’une femme en âge critique qui est un peu son grand last call hormonal..et qui s’intitule?…..

Femme aux possibilités multiples.
Histoire d’amuser la galerie, Lili devient conceptrice du groupe Lili et les Libertines.
On a pu la voir sur scène au Spectrum à l’occasion des 25 ans de V.LB, au Festival Juste pour rire, à L’Air du Temps, au Centre Culturel de Sept Îles et au Cabaret de Noirmoutiers en France. Ses prestations lui on valu des critiques favorables des médias.